En vertu de leur qualification tous les docteurs en médecine sont autorisés à pratiquer la médecine y compris l’homéopathie. Cependant du fait d’une définition différente de la notion de santé, les objectifs thérapeutiques ainsi que les modalités pratiques diffèrent beaucoup entre l’homéopathie et la médecine conventionnelle. Pratiquer l’homéopathie nécessite des compétences spécifiques.

Les médecins homéopathes doivent pouvoir allier les compétences de la pratique homéopathique avec celles de la médecine conventionnelle. Par conséquent un médecin homéopathe doit être qualifié en médecine avec une formation complémentaire en homéopathie, il doit pouvoir intégrer sa prise en charge homéopathique du patient dans sa pratique de la médecine générale, ou spécialisée, ou encore dans sa pratique médicale uniquement homéopathique.

L’ECH accorde son accréditation aux centres de formation en homéopathie si leur programme d’enseignement et leurs examens correspondent aux critères établis par l’ECH Medical Homeopathic Education Standards.

Les règles d’accréditation sont disponibles ici. Cette accréditation est acquise pour une période de six ans renouvelable.